Les amis de mon mari

Les amis de mon mari - Barbara Correa

Quand j’ai connu mon mari, nous étions à l’université. À l’époque, il était entouré de toutes sortes de personnes. Il les considérait comme des amis, mais selon moi, les amis, ça s’entraide dans le meilleur comme dans le pire. Ils étaient une vingtaine de personnes et trainaient partout tout en faisant la fête. En ce temps-là, j’étais très amoureuse de lui et logiquement, je le suivais partout. Mais il fut un temps où j’en avais assez de leur rythme de vie, donc, on a décidés de rompre pour quelque temps. Quelques années plus tard, nous avons obtenu nos diplômes à la même période. On a alors renoué notre amitié, mais sans plus. Encore une fois, à cause de nos emplois respectifs, on s’était perdu de vue. Cependant, je ne sais pas par quel hasard, mais un soir, alors que j’étais attablée dans un petit restaurant, je l’ai rencontré. Ce soir-là, j’étais avec des collègues, lui avec quelques amis. Il s’était avancé à notre table pour se présenter et me taquiner un peu. Comme il savait que c’était à cause de ses amis d’antan, et de leurs frasques qu’on s’était quitté, il a tout fait, ce soir-là, pour me faire venir à sa table. À ma grande surprise, il n’y avait aucune bouteille de boisson alcoolisée sur la table. Ces amis étaient même bien différents. C’étaient des hommes bien habillés qui étaient également très galants. Ils m’ont donc invité à leur table, et j’ai remarqué que la discussion tournait surtout autour d’un montage de projet. Ça riait de partout et c’était très convivial, sans être vulgaire. Ainsi, après avoir débouché une bonne bouteille de vin avec mes collègues, je leur ai dit que j’allais passer la soirée avec mon ex, et comme j’étais la seule célibataire de mon groupe, on m’a donné le feu vert. Mon ex était très content de me revoir. Nous avons passé une soirée très agréable avec ses amis et nous nous sommes promis de nous revoir le weekend suivant. Mais le rendez-vous s’était fait plus tôt que prévu. En effet, mon ex avait quelque problème de varices à la jambe gauche. Il m’a donc appelé pour lui tenir compagnie durant sa séance de traitement des varices. Ce que j’ai accepté. Après son traitement, nous sommes allé prendre un café, et on a reparlé de ses amis. C’est là qu’il m’a avoué que de m’avoir laissé au profit de ses amis à l’université, était sa plus grande erreur. Il m’a aussi dit qu’il espérait qu’on reprenne notre relation. Et c’est ce qu’on a fait. Je pense qu’il a trouvé un meilleur entourage et est plus conscient de son avenir. Donc, il n’y a pas de raison que je le quitte à nouveau.