Tout vient à point à qui sait attendre

Tout vient à point à qui sait attendre - Barbara Correa

Je regarde avec envie les publicités. En fait, j’en rêve. Comprenez-moi, je suis encore très loin de tout ça, puisque je suis célibataire depuis 3 ans. Et encore, je n'ai jamais fréquenté plus d'un an le même gars. Peut-être que ma carrière de spécialiste de la qualite de l air Montreal me prend trop de temps, mais en même temps, j'adore ce que je fais. Aussi, il y a des choses qu'on me dit et qui me font friser les oreilles comme dirait ma mère. Par exemple, que le bon gars va arriver quand tu vas arrêter de chercher. Vraiment ? Alors je reste chez moi et j'attends qu'il frappe à la porte c'est bien ça ? Si ma meilleure amie me dit que je suis peut-être trop difficile après avoir écouté mes histoires de cœur pendant 10 ans je veux bien entendre ses arguments. Par contre, si ça vient de ma tante Gisèle qui me voit une fois par année, la suite ne m'intéresse pas. Encore hier, un collègue m'a dit ‘je ne comprends pas que tu sois encore célibataire !' Mais qu'est-ce que ça veut dire au juste ? Est-ce un compliment mal formulé ou la confirmation que je suis un cas désespéré ? Ou alors la constatation que je dois avoir un vice caché. Dans tous les cas, que suis-je supposé répondre à cela ? Le pire c'est toutes ces personnes qui veulent me présenter le cousin de leur coiffeur qui est charmant et serait parfait pour moi. Parfait ? Pourquoi ? Parce qu'il aime la marche, le vin rouge et les bons films ? Non merci, je vais passe mon tour. Finalement, ne croyez pas que je suis désespérée, je suis très bien célibataire aussi. Il y a beaucoup d'avantages et somme toute, je suis plutôt heureuse de mon sort. Finalement, rien ne m'empêche d'aller le voir ce salon et de continuer de rêver...